05 54 49 11 71 contact@recupr.org

Alors que le mois de l’économie sociale et solidaire est bien entamé, la semaine européenne de la réduction des déchets décolle.

Ces deux événements font briller comme des étoiles (un peu de grandiloquence que diable !) les initiatives en faveur du réemploi d’une part (du 19 au 27 novembre), et de l’économie sociale et solidaire (tout le mois de novembre) d’autre part. C’est l’occasion pour les ateliers vélo de présenter les expériences physico-sociales qui sont réalisées toute l’année !

Trop de vélos finissent dans les trous noirs chaque année

Le marché du vélo en France est en apesanteur : il n’est plus poussé par aucune force et connaît une stabilisation paradoxale. Près de 2 millions de vélos sont vendus chaque année, et presque autant sont jetés : 1,5 millions. Le parc français de vélos est estimé à plus de 26 millions de bicyclettes mais seulement deux tiers d’entre elles sont véritablement en circulation, mais pas au quotidien : l’usage est plutôt celui du loisir que de transport. Pourtant, le vélo est le mode de circulation le plus efficace sur courte distance en ville, au sol ou dans les airs…

C’est contre ce gâchis que les ateliers vélo et leur nébuleuse, L’Heureux Cyclage, remuent ciel et terre. Prêt d’outils, mise à disposition de pièces détachées (à partir d’épaves de satellites, fusées, et autres vélos), et conseils avisés constituent la galaxie des ateliers vélos qui favorisent ainsi l’entretien et la réparation et donc la durée de vie des vélos. Leurs actions de récupération de vélos destinés à l’abandon permet le réemploi de milliers de cycles qui sans cela seraient détruits. En 2015, près de 25 000 vélos ont trouvé une nouvelle vie grâce aux ateliers. Ce chiffre peut être observé dans les deux sens : dans l’absolu, c’est beaucoup, mais comparé à l’univers des cycles jetés chaque année, il reste quelques années-lumières à parcourir.

Mobilisation des ateliers vélo pour la Semaine Européenne de Réduction des Déchets

Pour la SERD, des dizaines d’ateliers locaux se mettent en orbite : journées portes-ouvertes, collectes ponctuelles (Un vélo qui roule à Conflans Sainte Honorine), collectes en constellation (Dynamo autour de Nancy, Mobil’Idées dans les Hautes Alpes), apéros ou Nuit du démontage (Bretz’Selle à Strasbourg, CLAVette lyonnaise), création d’objets à partir de pièces de vélo récupérées (Cycles et Manivelle à Bègles), journées de sensibilisation en téléscopage avec des associations partenaires (Roule&Co à Annecy, Cyclofficine de Paris), etc…

Pour accompagner ces initiatives, L’Heureux Cyclage met à disposition des visuels et affiches dédiées, faites pour être réemployées !

et pendant le mois de l’ESS

Moins étudié par les physiciens que la SERD, le mois de l’ESS est aussi l’occasion de montrer que les ateliers vélo s’inscrivent dans l’économie, avec pas moins de 200 emplois en 2015, dans un secteur innovant socialement, à la pointe de la mécanique vélo, de la pédagogie et de la coordination associative.

Deux météores ont été aperçues dans le ciel du mois de l’ESS : les Jantes du Nord à Lille et Clisson Passion.

Votre vieux vélo à un avenir peut-être interstellaire

Ces événements sont aussi l’occasion de montrer qu’au delà du réemploi des vélos en vélos, il y a aussi la réutilisation de vélos en objets les plus fous, qui à défaut de vous emmener sur la Lune pourront au moins vous faire rêver.